Bienvenue sur le site des RPQ!

Bienvenue sur le site des Races Patrimoniales du Québec. (RPQ). Nous vous souhaitons bonne navigation!


La tomate Soleil

Tomate Soleil 2020 © David Auclair

Histoire

La tomate Soleil est une variété créée au Québec, issue de l’œuvre de la nature.
Elle est née à l’automne 2016, dans une serre de la ferme communautaire St-Jean, à Melbourne en Estrie, Québec. Résultat de la fertilisation d’une fleur de tomate biologique de variété Beefsteak rouge et bien en chair par le pollen d’une tomate cerise jaune biologique(croisement appelé F1). Cette graine tombée en terre près de son plant d’origine, a germé et, au printemps 2017, en préparant la terre de la future saison, l’unique et très petit plant surprise fut découvert. Étant d’aucun intérêt pour la production de quantité en serre, il fut offert, par la généreuse bénévole Anne Major, à un jeune maraîcher en herbe de 3 ans, Ammiel Auclair, qui démarrait avec ses parents, un petit coin jardin à lui.

Le plant grandit et laissa apparaitre de belles petites tomates jaune foncées qui continuaient de grossir pour atteindre à grosseur d’un poing d’homme adulte. Jusque-là encore sans attrait particulier connu, avec grand plaisir les enfants les dévoraient presque sur le plant…comme de grosses tomates cerises. Un jour d’automne, ce fut le tour des parents de pouvoir en ramener une à la maison.

Premier constat fort intéressant, après l’avoir coupé en tranches, le coeur de la tomate (là où s’attache le pédoncule), était minuscule. De plus, sa chair était bien balancée et avait une excellente saveur. Sa couleur jaune lui vaut déjà le surnom de « Tomate Soleil », d’autant plus qu’elle porte plusieurs qualités qui sèment la joie! Ce fût le coup de foudre! Quelques graines d’une belle tomate d’un jaune foncé furent récoltées.

Printemps 2018, les semis sont faits, 4 petites pousses prêtes à être mises en terre quand soudain… le couple, David Auclair et Emmanuelle Vincent-Racicot, gardiens des plants de la tomate Soleil, se font offrir d’acheter une maison dans le village natal de cette dernière…et hop! Les plants déménagent à St-Étienne-de-Bolton. La transition à la mi-juillet est plutôt difficile pour les plants – la moitié ne produiront aucun fruit et les deux derniers ont dû travailler très fort pour surmonter les désagrément du transfert. De plus, un animal rôde et gruge les tomates encore vertes directement au plant. Mais la nature voudra qu’une seule tomate portant le gêne demeure à l’abri des menaces.

Elle fut récoltée avant d’être mûre, mais elle laissait déjà paraître sa belle couleur jaune. La mettant au bord de la fenêtre, les gardiens patientèrent jusqu’à ce qu’elle soit mûre juste à point. Mais ils n’étaient pas les seules à surveiller le délicieux fruits et, incognito, le petit maraîcher la subtilisa pour y croquer à belles dents. Pris juste à temps! De cette unique tomate 2e génération furent conservées quelques semences.

La troisième année, en 2019, fut bien plus facile et les plants, chouchoutés. Enfin on pouvait sélectionner les produits pour fixer les caractéristiques désirées; une très grosse tomate cerise jaune : sans « coeur » et à chair dense (parfait pour les sandwichs), très sucrée, mais aussi hâtive et rustique (avec peu d’arrosages à la main, en été.

Le quatrième été, on récupère les graines en abondance. L’heure est venue de disperser, de répandre ce nouveau fruit. C’est ainsi que nait le projet de donner, hiver 2021, quelques paquets de graines afin de faire participer 4-5 personnes pour la multiplication de la cinquième génération. Finalement, suite à l’annonce en ligne, un engouement important nous obligea plutôt à offrir à plus de 50 personnes, 5 semences chacun.

Continuez de la multiplier et de sélectionner ses caractéristiques pour qu’elle soit adaptée à notre climat (quand nous parlons de « sélection », nous vous invitons à cueillir la plus belle, la plus grosse, la plus appétissante tomate, à veiller qu’elle soit goûteuse et qu’elle n’ait « pas de coeur ». Si elle présente toutes ces caractéristiques, mettez de côté quelques graines à sécher). N’oubliez pas que, si vous avez des plants de différentes variétés de tomates dans votre jardin, il est recommandé d’isoler (à l’aide d’un petit sac transparent) les fleurs du plant le plus fort, avant qu’elles ne s’ouvrent et ainsi, garder l’origine du plant. À toutes les personnes qui possèdent ces semences, nous espérons que l’an prochain, vous puissiez vous-mêmes en donner à 2 autres personnes.

Tomate Soleil 2020 © David Auclair

Description

Grosseur: poing homme adulte
Couleur: jaune foncé
Forme: sphère
Goût: mélange de sucrée et acide
Excellente en tranche pour sandwich, sauce, jus
À venir…


Entente historique!

Le 25 septembre 2009, l’équipe de la FPRPQ s’est rendue aux locaux de l’UPA à Longueuil.

(photo: -André Auclair, directeur général; Darkise St-Arnaud, présidente; Mario Bélanger, vice-président; David Auclair, secrétaire/trésorier- ©FPRPQ)

Elle y rencontrait là les instances des trois regroupements avicoles du Québec, soit les Éleveurs de volailles du Québec, le Syndicat des producteurs d’oeufs  d’incubation du Québec et la Fédération des Producteurs d’oeufs de consommation du Québec. C’est lors de cette réunion que fut signé le protocole d’entente visant à assurer la pérennité de la race Chantecler. Suite à cela, ces groupes ont déterminé d’un commun accord, inspirés par les recommandations du spécialiste avicole Dr Frederic Silversides, l’élaboration d’un plan d’élevage d’oiseaux Chantecler pourvu d’un cadre légal.

De 10 troupeaux comprenant chacun 150 poules et 15 coqs de reproduction seront produits un maximum de 30 000 oeufs d’incubation annuellement. De cette production, 500 poules pondeuses d’oeufs de consommation seront recrutées.

Chacun de ces 10 troupeaux entraînera chaque année 42 000 kg de viande de poulet, soit 420 000 kg en totalité.

L’émergence de ces nouveaux troupeaux se fera chez des candidats sélectionnés par la FPRPQ et  sera régie par une série de règlements de contrôle, y compris un cahier de charge et un suivi par certificats d’authenticité. Les produits de volaille Chantecler auront donc une appellation contrôlée, en plus d’être un produit bien de chez nous. Toutes les parties se sont montrées satisfaites et enthousiastes suite à cette entente qui est prometteuse pour l’avenir!

Voir l’article des éleveurs de volaille du Québec:

Entente pour la préservation de la Chantecler


La FPRPQ à la fête bio-paysanne de Québec

En septembre 2009, la FPRPQ était invitée à exposer quelques animaux des races patrimoiniales à la place Royale de Québec. Mario Bélanger ainsi qu’André Auclair se sont chargé d’organiser l’activité.

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont visités ainsi que nos bénévoles : David Auclair, Nicolas Auclair et Florian St-Yves.

(photo: 1- Fête bio-paysane de Québec- ©FPRPQ)


(photo: 2-David Auclair, Florian St-Yves et Nicolas Auclair- ©FPRPQ)


(photo: 3- Mario Bélanger et André Auclair- ©FPRPQ)

Visitez le lien:

Article dans le journal de La Presse, FPRPQ à la batterie royale en 2009